Cigarette électronique : quelles maladie provoque-t-elle ?

La cigarette électronique a été créée pour substituer au tabac qui, une fois brûlé, génère une fumée contenant, en plus de la nicotine, des molécules toxiques et cancérogènes. La vaporette chauffe un liquide pour produire une vapeur contenant, certes, moins de particules nocives mais susceptibles de nuire à la santé. Le seul, et le meilleur moyen pour le sevrage du tabac est d'arrêter de fumer définitivement.

Comme la cigarette classique, la vapoteuse peut être responsable de plusieurs maladies notamment plusieurs types de cancers, des allergies causées par la nicotine, la glycérine végétale, le propylène glycol et d'autres éléments du liquide à vapoter. Mais il y en a une en particulier : le syndrome de détresse respiratoire aiguë, appelée aussi la maladie du vapotage, intimement et directement liée à la cigarette électronique et qui a fait plusieurs victimes au Etats Unis. Deux éléments du e-liquide en seraient les principaux coupables :

  • La THC : molécule active du cannabis.
  • L'huile de la vitamine E.

Cette dernière, une fois chauffée, causerait des lésions pulmonaires. Du liquide s'accumule dans les voies respiratoires et empêche l'oxygène de circuler. Pour plus d'informations, consultez https://www.vente-cigarette-electronique.fr.

Le nombre de malades et de décès

Selon les dernières statistiques, le vapotage aurait causé le décès de 7 sur 530 patients probables et confirmés Plus de 50% des patients sont âgés de moins de 25 ans et 75% sont de la gente masculine. 16% sont des mineurs.